Informations sur le SIDA et les IST

Les I.S.T. c'est quoi?

M.S.T.? I.S.T.? Quelle est la différence?

Comment s'en protéger?

SIDA

Hépatites B et C

Herpès génital

Papillomavirus Humain (ou condylomes)

La balanite

Les mycoses vaginales

La syphilis

La blennorragie ou gonorhée

La Chlamydia

 

Les I.S.T, c’est quoi ?

Les IST sont des Infections Sexuellement Transmissibles (virus, bactéries, parasites) qui peuvent donner des symptômes tels que des douleurs, de la fièvre, des démangeaisons, des rougeurs sur les organes génitaux,…

Pour vous  faire dépister ou pour toutes questions, venez à la consultation médicale dans nos centres de planning.

 

 

M.S.T ? I.S.T ? quelle est la différence ?

C’est uniquement le terme qui change. Avant, on parlait de maladies sexuellement transmissibles. Comme il n’y a pas toujours de signe montrant qu’une infection est présente chez la personne (pas de symptômes visibles), on peut donc être infecté sans s’en rendre compte. D’où le mot I.S.T.

 

 

Comment s’en protéger ?

Pour certaines I.S.T, le préservatif (masculin ou féminin) est un moyen de protection car cela va empêcher que le sperme (ou liquide séminal), le sang ou les sécrétions vaginales n’entrent en contact avec les muqueuses du partenaire. Aussi, certaines IST peuvent se transmettre lors d’échange de baisers ou de caresses.

Mise à part le VIH/SIDA, les autres IST peuvent être traitées mais attention à ne pas laisser ces infections trop longtemps sans les traiter.

 

SIDA

Le sida ou syndrome d’immunodéficience acquise est un virus qui s’attaque au système immunitaire.

Il y a 3 modes de transmission du virus :

  • par voie sexuelle,
  • par le sang
  • et pendant la grossesse / l’accouchement / l’allaitement.

Pour éviter la transmission par voie sexuelle, le seul moyen de se protéger est le préservatif.

Pour se faire dépister, on réalise une prise de sang 3 mois après une prise de risque. Pourquoi attendre si longtemps ? Cela permet d’avoir un résultat fiable à 100%.

Sans avoir les résultats, il est important de se protéger et de protéger son/sa partenaire car on peut-être porteur du virus et les transmettre.

Où faire le test ?

  • dans les centres de planning familial (dépistage gratuit dans les centres « La Bulle »)
  • dans les centres de dépistage ou centres de référence
  • dans les maisons médicales
  • chez son médecin traitant

Comment cela se traite ? Le traitement qui existe sert à ralentir l’évolution de la maladie mais pas à guérir. Cela s’appelle la trithérapie..

 

Hépatites B et C

Pour se faire dépister, on réalise une prise de sang. De la fièvre, de la fatigue et la jaunisse sont des symptômes pouvant apparaître quelques semaines après avoir été contaminé.

Il existe un vaccin préventif pour l’hépatite B (qui se transmet par la salive, le sang, le sperme, partage de seringues-matériel de sniff).

Par contre, pas de vaccin pour l’hépatite C (qui se transmet par le sang, le sperme, partage de seringues et matériel de sniff).

Pour se protéger des hépatites B et C : utiliser du matériel de sniff et seringues stériles, des préservatifs, ne pas s’échanger le matériel de toilette.

 

 

Herpès génital

Des boutons assez douloureux apparaissent sur les organes génitaux ou sur l’anus. Cela peut faire mal si l’on urine également.

On dépiste l’herpès suite à un examen médical ou un frottis. Cela se soigne par crème et/ou médicaments antiviraux.

A noter : dans 60% des cas, il y aura des récidives.

Souvent, la transmission se fait au moment de rapports sexuels non protégés avec une personne ayant de l’herpès (même si pas encore de symptômes).

Aussi, une personne avec un bouton de fièvre (= herpès labial) peut, lors de rapports bucco-génitaux, transmettre l’herpès de la bouche au pénis – à l’anus – ou à la vulve.

Pour se protéger, le préservatif est un moyen mais n’offre pas une protection totale.

 

 

 

Papillomavirus Humain (ou condylomes)

Ce sont des petites verrues qui apparaissent sur les organes génitaux ou l’anus.

C’est le virus responsable des cancers du col de l’utérus.

On dépiste le papillomavirus suite à un examen médical et un frottis. On traite les verrues par l’application d’une crème ou, si nécessaire, on retire les verrues.

Transmission possible par contact sexuel non protégé ou contact avec les lésions lors de caresses sexuelles.

Pour se protéger : préservatif, éviter le contact entre la bouche et les doigts avec les lésions.

Remarque : un vaccin existe et est recommandé chez les jeunes filles avant leur premier rapport sexuel. En Belgique, le vaccin est remboursé de 12ans à la veille des 19ans.

 

La balanite

C’est une inflammation du gland du pénis. Des douleurs, démangeaisons, irritations écoulement sous le prépuce, brûlures en sont les symptômes.

Un examen médical et un prélèvement donne le résultat et permet de donner les médicaments et crèmes appropriés.

Cela se transmet par contacts sexuels non protégés. Seul le préservatif permet d’éviter la transmission.

 

Les mycoses vaginales

C’est un champignon qui provoque des brûlures, irritations, démangeaisons ainsi que des pertes vaginales anormales, épaisses et blanches.

Un examen médical et un prélèvement donne le résultat et permet de donner les médicaments et crèmes appropriés.

Cela se transmet par contacts sexuels non protégés. Seul le préservatif permet d’éviter la transmission.

 

 

La syphilis

C’est une bactérie pouvant provoquer différents symptômes.

Le 1er symptôme est l’apparition de chancres (= des petites boules dures) sur la peau et dans la région du contact sexuel (vagin, pénis, anus, testicules, rectum, clitoris, bouche). Puis cela disparaît.

Quelques mois après les chancres, les 2èmes symptômes surviennent : éruption de boutons sur le corps, lésions des muqueuses, fièvre, fatigue. Cela disparaît également en l'espace de quelques semaines.

Les symptômes de la syphilis disparaissent tous seuls mais la bactérie reste dans l’organisme si l’on ne traite pas. Cela peut entraîner des lésions sévères en l’absence de traitement car cela se propage dans tout le corps.

Cela se dépiste lors d’une prise de sang et d’un examen médical. La syphilis se traite par antibiotiques appropriés si la maladie est dépistée à temps.

Pour se protéger : préservatif, carré de latex, éviter le contact avec les chancres et les lésions, seringues stériles en cas d’injections.

 

La blennorragie ou gonorrhée

Appelée plus familièrement chaude-pisse. Infection due à une bactérie.

Brûlures lorsque l’on urine, douleurs au vagin / bas du ventre, écoulement jaune verdâtre par le vagin / pénis / anus, testicules enflées et douloureuses, fièvre : ce sont tous des symptômes possibles qui apparaissent environ une semaine après la contamination.

Aussi, l’infection du rectum est possible si relations anales et l’infection de la gorge, si relations buccales ou bucco-génitales.

On dépiste cette bactérie suite à un examen médical, un frottis ou un prélèvement local. Cela se soigne par antibiotiques appropriés.

Remarque : il est très fréquent d’avoir également la chlamydia en même temps.

Cela se transmet par contacts sexuels non protégés. Seul le préservatif et le carré de latex permettent d’éviter la transmission.

 

 

La chlamydia

Infection provoquée par une bactérie. La chlamydia est très courante mais de nombreuses personnes ignorent être infectées car il arrive qu’aucun symptôme ne se présente.

Voici les signes pouvant apparaître : rougeurs des muqueuses, pertes vaginales anormales, écoulement clair par le vagin / pénis / anus, testicules enflées et douloureuses.

On dépiste cette bactérie suite à un examen médical, un frottis et un prélèvement urinaire. Cela se soigne par antibiotiques appropriés.

Cela se transmet par contacts sexuels non protégés. Seul le préservatif et le carré de latex permettent d’éviter la transmission.